histoire: Shop Moto
Timeline Image

L'histoire d'une légende

2010's Era

2010: La légende recommence

Indian Motorcycle® revient sur le devant de la scène, meilleure que jamais

Depuis 2010, les années ont été marquée par un développement passionnant accompagné d'une croissance forte pour Indian Motorcycle. Nous avons construit un brillant avenir sur notre histoire grâce à des innovations technologiques, des partenariats enrichissants et une gamme toujours plus vaste de motos authentiques et emblématiques.

  • 2017 — Jared Mees, membre du Wrecking Crew Indian Motorcycle, remporte l'American Flat Track Championship lors de l'année du retour en course de la marque après plus de 60 ans d'absence.
  • 2017 — Lee Munro honore le record de 1967 de son oncle Burt en pilotant une version moderne du «Spirit of Munro” et en atteignant 305,77km/h, sur la Salé de Bonneville.  
  • 2017 — Indian Motorcycle lance la Scout ® Bobber.
  • 2016 — Indian Motorcycle introduit deux nouvelles motos — l'Indian Springfield ® et la Chieftain Dark Horse ® — qui est équipée du Ride Command ® , le système d'infodivertissement le plus avancé de l'industrie moto.
  • 2016 — Indian Motorcycle accélère son retour (historique) officiel dans le championnat US de Flat Track Racing avec le lancement public de l'Indian ® Scout ® FTR750.
  • 2015 — Indian Motorcycle présente la Chief Dark Horse ® et la Scout ® Sixty.
  • 2015 — Indian Motorcycle lance un partenariat pluriannuel avec l'association des vétérans de Sturgis (Veteran's Charity Ride à Sturgis tm) TM.
  • 2014 — Le site Motorcycle.com désigne l'Indian ® Chief ®  Cruiser comme moto de l'année 2014, et met à l'honneur la Chief ® Classic et la Chief Vintage.
  • 2014 — Indian Motorcycle étoffe sa gamme avec la Roadmaster ® et la toute nouvelle Scout ®.
  • 2013 — Indian Motorcycle dévoile son tout nouveau moteur Thunder Stroke ® 111 V-Twin (1811 m3).
  • 2013 — Présentation de la toute nouvelle Chief  Classic, Chief  Vintage, et Chieftain ®
  • 2011 — Polaris Industries officialise l'acquisition d'Indian Motorcycle. 
2000's Era

2000: Un futur incertain

Période tumultueuse pour la première marque de motos américaine®

En 2003, Indian Motorcycle Company of America a fait faillite et a mis fin à la production. L'avenir de la première marque de motos américaines était incertain.

Les choses ont commencé à changer pour Indian Motorcycle en 2008, quand Stellican Ltd., une société de capital-investissement basée à Londres, a acheté les actifs de Indian Motorcycle et a établi une usine de fabrication de Indian Motorcycle Company à Kings Mountain, NC. Un petit nombre d'Indian Chief équipées de moteurs (V-Twin) de 105-ci ont été produites entre 2008 et 2011. En 2011, Stellican a vendu Indian Motorcycle à Polaris Industries.

1990's Era

1990: La résurrection de la marque

Retrouver la gloire d'antan

La production exclusive des modèles Indian Motorcycle a repris en 1998. Une fusion de neuf sociétés a formé l'Indian Motorcycle Company of America (IMCA), qui a ouvert une usine de production à Gilroy, en Californie. L'IMCA a produit des modèles Chief, Scout, et Spirit équipés de moteurs acquis auprès de S&S Cycle, Inc.

1970's Era

1970: La fin d'une ère

La mort de 2 légendes

Coureur de moto légendaire, concessionnaire, distributeur, éditeur de magazine, promoteur de course, auteur et fabricant de motos, Floyd Clymer travaillait depuis 1963 à la relance de la marque Indian Motorcycle.

Clymer est décédé d'une crise cardiaque en 1970 et son avocat, Alan Newman, a acquis la marque déposée Indian Motorcycle. Newman a continué à vendre de petites motos sous la marque Indian. La plupart de ces motos étaient fabriquées à Taiwan et avaient des moteurs allant de 50 à 175 cc. D'autres modèles ont été rebrandées Italian mini-bike mais les ventes ont diminué au cours des années 1970 et les activités ont finalement cessé en 1977.

1960's Era

1960: A la poursuite d'un record

La course historique de Burt Munro

En 1967, Burt Munro, pilote de 68 ans natif de Nouvelle-Zélande, a écrit une page de l'histoire de la moto en établissant un nouveau record officiel de vitesse terrestre : 296,26km/h avec une vitesse non officielle de 330,99km/h. Il a réalisé son record au guidon d'une Indian® Scout® Streamliner de 1920 sur le lac salé de Bonnevile, dans l'Utah.

Munro a commencé à s'attaquer à un certain nombre de records de vitesse néo-zélandais dans les années 40. Dans les années 50, son Scout était trop rapide pour les course de vitesse organisées en Nouvelle-Zélande. Il s'est donc fixé un nouvel objectif: courir sur l'immense lac salé de Bonneville. Au fil des années, Munro et son Indian Scout ont couru neuf fois à Bonneville, et ont établi des records du monde à trois reprises. Le point culminant fut 1967, lors de son dernier voyage. Burt Munro a été intronisé au Hall of Fame de l'AMA en 2006, un hommage à l'histoire entamée huit décennies plus tôt.

1950's Eras

1950: Naissance du Wrecking Crew

Dominer l'univers de la compétition moto

L'Indian Motorcycle Wrecking Crew TM—composé des légendaires coureurs Bobby Hill, Bill Tuman et Ernie Beckman s'est formé à la fin des années 1940. Au début des années 1950, il dominait à la fois sur la terre et sur les routes. Parmi leurs victoires historiques, on comptabilise trois victoires consécutives du Springfield Mile. Hill l'a remporté en 1951 et 1952, Tuman l'a remporté en 1953. Les trois pilotes ont aussi remporté des championnats, des titres et des événements majeurs sur tout le territoire américain.

John Brockhouse a remplacé Ralph B. Rogers en tant que président d'Indian Motorcycle Company en 1950. Malheureusement, Indian Motorcycle Manufacturing Company a cessé ses activités et cessé la production de tous les modèles en 1953.En 1955, Brockhouse Engineering a racheté les droits du nom Indian Motorcycle et a commercialisé des Royal Enfield brandées en tant qu'Indian Motorcycle jusqu'en 1960.

1940's Era

1940: Un monde en guerre

Indian Motorcycle au service de la nation

De 1940 à 1945, Indian Motorcycle a concentré ses efforts sur la contribution à la cause alliée lors de la Seconde Guerre mondiale, en construisant d'abord des motos pour le gouvernement français et, à partir de 1941, en produisant le Model 841 pour l'armée américaine. Très peu de motos ont été construites pour les consommateurs durant cette période.

En 1945, les frères Du Pont vendent l'entreprise à Ralph B. Rogers. Rogers a également acheté la Torque Manufacturing Co., en partie pour utiliser les talents de l'ancien ingénieur Indian Motorcycle G. Briggs Weaver, qui travaillait pour Torque et qui était en train de concevoir plusieurs modèles que Rogers voulait qu'Indian Motorcycle produise.

La première gamme d'après-guerre ne comprenait que l'Indian Chief, car la conception et la production ont été accélérées pour les modèles destinés au grand public. En 1948, de nouveaux modèles Indian scout 440cc et Indian® Arrow® ont été commercialisé pour concurrencer le nombre croissant d'importations étrangères.

1930's Era

1930: Les années déprime

Croissance continue dans une économie au ralentie

En 1930, E. Paul Du Pont a vendu ses actions DuPont Automobile à Indian Motorcycle et a acheté une part importante du stock d'Indian Motorcycle. E. Paul a limogé l'équipe de gestion existante de la société et a confié à Loring F. "Joe" Hosley la gestion des opérations quotidiennes. Sous la direction de Hosley, Indian Motorcycle a recommencé à présenter des gammes, dès 1932 avec le Model 203 Scout et la Scout Pony, suivies par le Sport Scout en 1934.

Au début des années 1930, l'économie morose du pays a ralenti les ventes de motos, y compris celles d'Indian Motorcycle. Pourtant, l'entreprise a poursuivi sa quête de perfection et a introduit en 1936 le modèle «upside-down», qui avait une conception Exhaust Over Intake (échappement à l'admission), ainsi que des modèles dotés de tableaux de bord sur leurs réservoirs de carburant.

En 1937, Ed Kretz a remporté le premier Daytona 200 sur une Indian Sport Scout préparée pour la course. En 1938, un club Indian Motorcycle connu sous le nom de Jackpine Gypsies, basé à Sturgis, a organisé une course appelée Black Hills Classic. Et cette course a évolué pour devenir le Sturgis Motorcycle Rally.

1920's Era

1920: Devenir Légendaire

Présentation de la marque Indian Motorcycle

Le début des années 1920 ont été des années importantes pour Indian Motorcycle, car plusieurs motos emblématiques ont été présentées au public et commercialisées. En 1920, l'entreprise lance la première Indian Scout. Cette moto, rapide, fiable et maniable a attiré de nombreuses personnes pour débuter sur 2 roues. Elle a été suivi par la Chief (1922), la futur Best-Seller Big Chief® (1923), la Prince® (1925), et, suite à l'achat d'Ace Motor Corporation, l'Ace® (1927).

En 1923, la société change de nom et passe de The Hendee Manufacturing Company à The Indian Motocycle Company - sans «r» dans motocycle lorsque le mot est utilisé avec le nom Indian.

Indian Motorcycle a présenté son légendaire V-Twin de 45ci / 750cc en 1927. Cette version du moteur de la Scout allait être considérée comme l'un des meilleurs moteurs jamais construits par Indian Motorcycle.

1910's Era

1910s: Records et Innovations

Faire progresser la technologie moto

Les années 1910 furent une époque d'innovations et de progrès technologiques pour Indian Motorcycle, avec notamment une fourche à ressort, une pompe à huile automatique, une transmission à 2 vitesses, une suspension arrière à bras oscillant, le premier démarreur électrique sur une moto, un éclairage alimenté électriquement, le légendaire moteur Powerplus 1000cc, et la typo du logo Indian Motorcycle.

Ces progrès ont conduit Indian Motorcycle vers de nouveaux sommets et ont permis de fixer de nouveaux records :

  • 1913 — 32 000 unités ont été vendues, établissant un nouveau record.
  • 1914 — Erwin "Cannonball" Baker a relié San Diego à la côte Est en 11 jours, 12 heures, 10 minutes. C'est un nouveau record.
  • 1915 — Erwin "Cannonball" Baker remporte une course en trois étapes, allant du Canada au Mexique via la Californie, qu'il a complété en trois jours et demi.

En 1916, le cofondateur George Hendee démissionne de son poste de président de l'entreprise. En 1917, les États-Unis entrent dans la Première Guerre mondiale et Indian Motorcycle a consacré une grande partie de sa production à l'effort de guerre. Par conséquent, les stocks des concessionnaires étaient limités et les ventes au détail ont considérablement diminué. L'entreprise a fourni à l'armée américaine près de 50 000 motos de 1917 à 1919, la plupart d'entre elles étant basées sur le modèle Indian Powerplus.

1900's Era

1900s: Premier 2 Roues Motorisé

Devenir le premier fabriquant de motos en Amérique

En 1901, le fabricant de bicyclettes, promoteur de courses et ancien champion de course de vélo, George Hendee, a embauché Oscar Hedstrom pour construire des motos à moteur à essence pour pimenter les courses cyclistes. La machine qu'il a créée s'est avérée puissante et fiable, établissant la réputation de l'entreprise pour ses performances exceptionnelles. Plus tard cette année, la première usine de l'entreprise a été établie au centre-ville de Springfield.

La première Indian Motorcycle a été vendue à un client final en 1902, et plus tard cette année, une Indian Motorcycle a remporté une course d'endurance ralliant Boston à New York dans ses débuts en course. Différents pilotes ont continué à gagner des courses et à établir des records sur les Indian :

  • 1903 — Le co-fondateur et ingénieur en chef, Oscar Hedstrom, a conduit une de ses motos à un nouveau record du monde de vitesse de 56 mi/h (90 km/h) et a remporté une course d'endurance entre New York City et Springfield.
  • 1906 — George Holden et Louis J. Mueller ont roulé sur une Indian Motorcycle de San Francisco à New York dans un temps record de 31 jours et demi sans aucun problème mécanique.
  • 1907 — L'américain T.K. Hastings conduit une Indian Motorcycle à la victoire lors d'un essai de fiabilité de 1000 miles en Angleterre.

En 1906, la première moto de course d'usine à moteur V-twin a été construite. Une version du moteur de course a été introduite dans les modèles grand public en 1907, faisant du V-Twin de 39 ci (633 cm3) & 42 degré le premier moteur V-Twin de la production américaine.

1890's Era

1897: Une légende est née

Création de l'entreprise

En 1897, George M. Hendee a fondé une société de production de motos appelée Hendee Manufacturing Company. Les motos portaient des noms de marque tels que Silver King, Silver Queen et American Indian, qui a été raccourci en «Indian» et est devenu la marque principale de Hendee.

Shop Moto - 13300 - Salon de Provence - France